Mythe vs réalité : en vrai, c’est quoi, une résidence secondaire en 2021 ?

source : https://edito.seloger.com/actualites/france/mythe-vs-realite-vrai-c-quoi-une-residence-secondaire-2021-article-42300.html

Certains clichés ont la peau dure. À l’image de la résidence secondaire que l’on associe trop souvent à la maison de campagne ou encore à la villa en bord de mer alors que la réalité est tout autre. 44 % des résidences secondaires sont des appartements et 23 % se situent dans une grande ville ! Pour tordre le cou aux idées reçues, nous sommes partis à la recherche du « vrai » visage de la résidence secondaire.

Mythe vs réalité : en vrai, c’est quoi, une résidence secondaire en 2021 ?
Maisons à la campagne, villas avec piscine… En termes de résidences secondaires, ce ne sont pas les idées reçues qui manquent ! ©Pascale Gueret

 

Résidences secondaires : non, leurs propriétaires ne sont pas des nantis !

C’est peu dire qu’en France, le marché de la résidence secondaire est florissant. En 2020, on dénombre pas moins de 3 597 000 logements de villégiature. Depuis une quinzaine d’années, il est d’ailleurs intéressant de noter que la part de résidences secondaires augmente plus rapidement que celle des résidences principales (Source : Insee). Mais qui sont (vraiment) ces Français qui ont la chance de posséder une résidence secondaire ? Une étude que nous avons réalisée nous apprend qu’un propriétaire d’une résidence secondaire sur 10 (11 %) est locataire de sa résidence principale. On est là bien loin de l’image de nantis qui colle bien souvent à la peau des propriétaires d’une résidence secondaire. Pour autant, force est de constater que dans leur grande majorité (78 %), c’est encore la double propriété (résidence principale + résidence secondaire) qui prévaut.

Résidences secondaires : plébiscitées par les Franciliens !

L’acte 1 du confinement a incontestablement contribué à réveiller les envies de verdure, d’air pur et d’espace des Français. Rien d’étonnant, donc, à ce que 38 % des propriétaires d’une résidence secondaire habitent dans une ville de plus de 100 000 habitants. De même, à la lecture de notre enquête, on constate que les Franciliens sont largement représentés (29 %) au sein des propriétaires de résidences secondaires. Enfin, 15 % des Français disposant d’un lieu de villégiature habitent à la campagne.

La maison secondaire devient la maison principale

Ce n’est un secret pour personne : l’impact de la crise sanitaire sur le marché de l’immobilier aura été considérable. Mais la banalisation du télétravail, alliée aux envies de verdure des Français, a également rebattu les cartes du marché de la résidence secondaire. Jugez plutôt, 25 % des propriétaires d’une résidence secondaire envisagent, à moyen/long terme, d’en faire leur résidence principale et chez les porteurs d’un projet d’achat d’une résidence secondaire, la proportion passe à 32 % !

BON À SAVOIR

En France, le prix moyen d’une résidence secondaire se monte à 269 900 € (Source : Baromètre LPI-SeLoger).

Résidences secondaires : leurs propriétaires rechignent à les louer…

Si 31 % des personnes interrogées considèrent leurs résidence secondaire comme un investissement, 69 % des propriétaires se refusent à proposer leur bien à la location, quand bien même les revenus locatifs qu’ils pourraient en tirer viendraient amortir les frais à leur charge : entretien, assurances, abonnements divers, impôts… À ce sujet, notre étude nous apprend que pour 6 propriétaires sur 10 (61 %), les frais liés à leurs résidences secondaires correspondent à leurs estimations.

1 résidence secondaire sur 3 se trouve dans le Sud-Est de la France

S’il est un secteur de l’hexagone où la concentration en résidences secondaires est plus forte qu’ailleurs, c’est bien dans le ¼ Sud-Est. Selon notre étude, ⅓ (34 %) des résidences secondaires sont ainsi situées dans le Sud-Est de la France et ¼ (25 %) sont localisées dans le Nord-Ouest. Enfin, seulement 8 % des logements franciliens sont des résidences secondaires.

 

Région par région, combien coûte une résidence secondaire en France en 2021 ?

Région Prix
Île-de-France 362 900 €
Champagne-Ardenne 170 200 €
Picardie 188 100 €
Haute-Normandie 215 900 €
Centre 192 700 €
Basse-Normandie 242 000 €
Bourgogne 162 800 €
Nord-Pas-de-Calais 232 600 €
Lorraine 127 900 €
Alsace 229 900 €
Franche-Comté 151 000 €
Pays-de-la-Loire 265 600 €
Bretagne 289 400 €
Poitou-Charentes 303 000 €
Aquitaine 357 700 €
Midi-Pyrénées 165 900 €
Limousin 123 300 €
Rhône-Alpes 289 000 €
Auvergne 126 800 €
Languedoc-Roussillon 203 900 €
Provence-Alpes-Côte-d’Azur 357 200 €

Source : Baromètre LPI-SeLoger